DxO PureRAW 3 – Test complet

DxO PureRAW offre une solution intéressante pour les amateurs de retouche photo. Cette nouvelle approche de prétraitement des images, axée sur la réduction de bruit et l’amélioration de la netteté, pourrait bien révolutionner votre flux de travail.

Rédigé par

Sébastien

Mis à jour le

  • Les Fiches Mémo Photo

    Boostez votre apprentissage de la photo avec Les Fiches Mémo Photo, un guide pratique et illustré qui vous accompagne partout.

    N’attendez plus, et révélez le photographe qui est en vous !

    Booster mon apprentissage
  • Pas le temps de tout lire ?

    Accédez directement au résumé de notre avis

    Il est difficile de convaincre les utilisateurs de Lightroom de changer leur flux de travail et de passer à un autre programme de postproduction, et ça, DxO en est bien conscient.

    C’est pourquoi la société a lancé DxO PureRAW. Contrairement à leur logiciel « PhotoLab » — qui lui vise à remplacer Lightroom — PureRaw se concentre sur le prétraitement de vos images et en particulier sur la réduction de bruit, la netteté de l’objectif et les corrections spécifiques à l’objectif afin que vous puissiez continuer à éditer dans le logiciel photo de votre choix.

    Si vous souhaitez commencer votre travail d’édition dans de meilleures conditions, alors PureRaw est l’outil qu’il vous faut.

    La mise à jour de la version 3 intègre le tout nouveau processus de débruitage de l’entreprise, DeepPrime XD. Elle ajoute également la prise en charge des fichiers RAW provenant d’appareils photo dotés de capteurs X-Trans, l’exportation au format TIFF, ainsi qu’un meilleur contrôle du traitement par lots, des corrections de l’objectif, du recadrage, du vignettage et des aberrations chromatiques.

    Tout comme Topaz DeNoise AI, PureRAW améliorera vos images, et vous permettra d’obtenir de meilleurs fichiers RAW par rapport à simplement ajouter vos images dans Lightroom.

    Pourquoi utiliser DxO PureRAW ?

    Souvent, les photographes pensent à PureRAW lorsqu’ils ont besoin de débruiter leurs images, mais DxO PureRAW, c’est aussi :

    • Une optimisation exclusive de la netteté de l’objectif.
    • Une correction exceptionnelle de la distorsion.
    • Les meilleures technologies de réduction de bruit du marché.
    • Une technologie de dématriçage unique pour encore plus de détails.
    • Une méthode plus efficace pour supprimer les aberrations chromatiques.
    • Une correction ultra-perfectionnée du vignettage.

    Il est important de souligner que tous les profils d’objectifs de DxO sont développés en laboratoire et offrent la meilleure précision et les meilleures fonctions de correction disponibles. PureRAW utilise les données EXIF de l’image pour trouver et appliquer le bon profil de correction de l’appareil photo et de l’objectif parmi les dizaines de milliers que compte sa base de données, et couvre tous les appareils photo, de l’entrée de gamme à l’équipement professionnel.

    DxO affirme que le résultat de son traitement équivaut à obtenir un objectif plus net et un capteur amélioré, et que sa réduction du bruit DeepPRIME offre une compensation du bruit de plus de 2,5 stops, de sorte qu’une image prise à 4 000 ISO peut ressembler à une image prise à 800 ISO.

    Les profils de correction d’objectif appliqués sont très sophistiqués. Ils ne se contentent pas d’appliquer le même niveau de netteté sur l’ensemble du cadre, mais sont spécialement conçus pour compenser l’adoucissement des bords, objectif par objectif.

    Les corrections optiques de DxO permettent souvent d’obtenir une zone d’image plus large que les profils d’objectifs classiques, en particulier avec les objectifs à grand angle et les longueurs focales. La correction de l’aberration chromatique s’attaque non seulement à l’aberration chromatique latérale, mais aussi aux franges longitudinales, et la correction du vignettage de DxO utilise la puissance de sa technologie de débruitage et de traitement brut pour offrir une gamme dynamique plus large et de meilleurs tons et couleurs dans les zones corrigées.

    DxO PureRAW est proposé comme une alternative de meilleure qualité au traitement de nombreux logiciels de postproduction, et les différences sont facilement visibles lorsque vous examinez les images à haute sensibilité ISO et les détails des bords.

    Interface et utilisation de PureRAW

    Lorsque vous lancez PureRAW pour la première fois, vous tombez sur le DxO Hub, sur lequel vous pouvez choisir d’afficher les nouvelles fonctionnalités, les news DxO, l’aide et la boutique en ligne DxO.

    DXO PureRaw 3 dxo hub

    Une fois fermée, l’interface de démarrage affiche simplement un signe Plus pour ajouter vos fichiers d’images RAW. À défaut vous pouvez tester le logiciel avec des images d’exemples fournies.

    DXO PureRaw 3 interface

    Comme il s’agit plus d’un utilitaire que d’une application complète d’édition, DxO PureRAW possède une interface remarquablement simple. Il s’agit principalement d’un panneau vide sur lequel vous glissez et déposez les photos que vous souhaitez traiter. Vous pouvez également sélectionner des images dans un dossier de l’Explorateur de fichiers ou du Finder.

    Lorsque vous avez ajouté une photo à traiter dans l’application, vous pouvez choisir les corrections à appliquer et l’ajouter ou non à un lot d’images à traiter.

    Avec la version 3, vous pouvez désormais choisir le degré de correction de l’objectif et, si vous avez sélectionné la correction géométrique, le type de recadrage que vous souhaitez appliquer.

    Vous pouvez également choisir parmi les trois technologies de réduction du bruit de DxO : HQ, Prime et DeepPrime. Cette dernière est la technologie par défaut, et c’est votre meilleure option, car elle combine la vitesse de HQ avec des résultats encore meilleurs que ceux de Prime, grâce à sa technologie d’apprentissage automatique.

    Vous pouvez également choisir entre le format JPG et le format DNG (le format de fichier brut universel d’Adobe). Ce dernier est utile si vous comptez continuer à ajuster la photo dans Lightroom ou une autre application photo. Si vous souhaitez simplement obtenir une image améliorée et n’envisagez pas de la retoucher, l’option JPG est faite pour vous.

    Le logiciel n’a eu aucun mal à fonctionner avec les nouveaux formats tels que le. CR3 de Canon et les fichiers bruts des appareils photo sans miroir Z6 de Nikon, ainsi qu’avec les classiques tels que le Canon EOS 6 D. L’inconvénient est que la taille des fichiers augmente après le traitement PureRAW. Par exemple, le passage d’une photo. CR2 de 37 Mo dans l’utilitaire a produit un fichier DNG de 102 Mo.

    Après avoir soumis les images à la magie de PureRAW, vous pouvez les visualiser en taille réelle à l’aide d’un écran avant/après. La partie gauche montre l’image non optimisée, tandis que la partie droite montre l’image traitée. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’application apporte des améliorations remarquables et spectaculaires.

    DXO PureRaw 3 reduction bruit

    L’autre option, et probablement la plus judicieuse, consiste à exporter la ou les images traitées par PureRaw directement vers votre application de post-traitement préférée.

    Quelle est l’efficacité de DxO PureRAW ?

    La réduction du bruit de DxO est bien meilleure que celle de la plupart de ses concurrents lorsqu’il s’agit de conserver la netteté des détails tout en éliminant les grains. La réduction du bruit d’Adobe et d’autres développeurs de logiciels rend généralement les photos un peu floues. Avec d’autres logiciels, lorsque vous accentuez la netteté d’une image après avoir réduit son bruit, vous finissez souvent par accentuer ce qui devrait être un arrière-plan flou, ce qui n’est vraiment pas souhaitable.

    D’après DxO, PureRAW améliorerait également le bokeh, auquel les appareils photo ont tendance à ajouter du grain.

    La quantité de détails dans les images traitées par DxO est impressionnante, comme le montre l’écran partagé avant/après ci-dessus. Depuis les dernières mises à jour, Lightroom dispose d’une correction automatique du bruit assistée par l’IA, mais d’après nos tests, le processus DxO permet d’obtenir un bien meilleur résultat avec plus de détails, tout en supprimant plus de bruit de luminance que le processus d’Adobe.

    Utilisation de PureRAW à partir de Lightroom Classic

    La prochaine fois que vous lancerez Lightroom Classic après avoir installé PureRAW, vous verrez apparaître une notification vous indiquant que le plug-in DxO Pure Raw a été ajouté à Lightroom.

    Lorsque vous souhaitez traiter des photos avec le plug-in, vous devez d’abord les sélectionner dans le mode Bibliothèque de Lightroom, puis aller dans le menu Fichier > Extras du plug-in et choisir l’option Traiter avec DxO PureRAW.

    Cela fera apparaître les options de PureRAW, la même boîte de dialogue que celle présentée dans la capture d’écran plus haut, bien que la destination soit préréglée sur le dossier de l’image originale.

    Vous pouvez continuer à travailler dans Lightroom et lorsque le traitement est terminé, un message s’affiche pour vous remercier d’avoir utilisé le plug-in, et une nouvelle collection appelée DxO PureRAW apparaît dans le panneau gauche de Lightroom. L’image améliorée apparaît dans la nouvelle collection avec DxO_DeepPRIMEXD ajouté au nom du fichier original.

    L’intérêt de cette partie est qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir le programme PureRAW pour qu’il fonctionne. Mieux encore, toutes les modifications que vous avez appliquées dans Lightroom, à l’exception de celles des sections Détail et Correction de l’objectif, sont conservées. Les métadonnées, telles que le classement par étoiles, les mots-clés, les champs IPTC et les données EXIF, sont également conservées et vous pouvez effectuer toutes les modifications que vous souhaitez sur le fichier image nouvellement créé.

    Utilisation de PureRAW à partir de l’explorateur de fichiers de Windows ou du Finder de macOS

    DxO PureRAW peut ajouter des choix de menu à l’Explorateur de fichiers de Windows et au Finder de macOS, mais chacun nécessite une étape supplémentaire.

    • Sur macOS, vous devez aller dans Préférences système > Extensions > Extensions ajoutées > et autoriser les extensions du Finder de DxO PureRaw 3.
    • Sous Windows, j’ai dû redémarrer pour que les options du menu contextuel, qui apparaissent lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur un type de fichier brut pris en charge, s’affichent.
    • Dans Windows 11, les options n’apparaissent pas dans le premier menu contextuel. Vous devez appuyer sur Afficher plus d’options pour les voir.

    Vous disposez non pas d’une, mais de cinq options de menu pour chacun des choix de suppression du bruit (DeepPrime XD, etc.), ainsi que de sept options de format de sortie (TIFF, JPG, DNG, 8 bits, 16 bits, etc.).

    La barre de progression apparaît avec une estimation du temps nécessaire. Une fois le traitement terminé, vos images apparaissent dans un sous-dossier nommé DxO, avec _DxO et le processus que vous avez choisi ajouté au nom du fichier original.

    Performances de DxO PureRAW

    PureRAW tire parti de l’accélération GPU, et il détecte et se configure automatiquement en fonction de votre processeur graphique. Il n’a fallu que 13 secondes pour traiter une photo de 30 Mo sur un MacBook Air M2 et à peine plus sur une version M1. En comparaison, le traitement de la même photo avec DeNoise de Lightroom prend presque 20 secondes et celui de Topaz DeNoise AI 7 secondes.

    Combien coûte PureRAW ?

    DxO PureRAW coûte 129 € (ou 32,25 € x4 mois), avec une remise de 79 € pour les acheteurs des versions précédentes. Il s’agit d’un achat unique pour une licence permanente, sans abonnement. C’est une bonne économie par rapport au principal logiciel photo de DxO, PhotoLab, qui coûte 229 € pour la version dotée de toutes les fonctionnalités avancées de PureRAW, telles que la réduction du bruit DeepPrime.

    Le seul point noir vient du fait que si vous utilisez PureRAW, vous devez toujours posséder pour un autre programme comme Adobe Lightroom, Luminar ou PhotoLab, pour le traitement de vos images ensuite. Bien sûr il existe des options de logiciels gratuits ou moins chers que vous pouvez utiliser : « Les 20 meilleurs logiciels de retouche photo gratuits et payants »

    Configuration requise

    Microsoft® Windows®

    • Configuration système minimum :
      Tout processeur supportant SSE 4.1
      8 GB de RAM
      4 GB d’espace disque disponible
      Microsoft® Windows® 10 version 20H2 (64-bits, et toujours supportée par Microsoft®)
    • Configuration système recommandée :
      Processeur Intel® Core™ avec 6 cœurs ou supérieur, ou AMD Ryzen™
      16 GB de RAM
      6 GB d’espace disque disponible
      Carte graphique NVIDIA RTX™ 2060, AMD Radeon™ RX 6600 ou supérieure avec drivers à jour

    macOS®

    • Configuration système minimale :
      Tout processeur
      8 Go de RAM
      4 Go d’espace disque disponible
      macOS 11.6 (Big Sur)
    • Configuration système recommandée :
      Processeur Intel® Core™ avec 6 cœurs ou supérieur, ou Apple Silicon
      16 Go de RAM
      macOS 12.0 (Monterey), macOS 13.0 (Ventura)
      6 Go d’espace disque disponible
      Carte graphique AMD Radeon™ Pro 580X ou supérieure pour Mac à processeur Intel®

    Logiciel traduit dans les langues suivantes :

    Anglais, Français, Allemand, Japonais, Chinois (simplifié).

    La mise à jour de DxO PureRAW 3.7 — Amélioration de l’intégration avec Lightroom

    DxO PureRAW 3.7 offre désormais la possibilité de créer et de gérer des collections Lightroom Classic à partir de PureRAW.

    DxO PureRAW fonctionne déjà comme un plug-in d’exportation pour Lightroom Classic, où les fichiers bruts sont traités à l’aide des technologies propriétaires de correction d’objectif et de débruitage de DxO, puis réintégrés automatiquement dans votre catalogue Lightroom.

    Avec la version 3.7, vous pouvez placer les images traitées dans n’importe quelle collection Lightroom, dans n’importe quel ensemble de collections, ou créer une nouvelle collection que vous pouvez visualiser et renommer à votre guise dans Lightroom Classic.

    Il s’agit d’une mise à jour gratuite pour les utilisateurs existants de PureRAW 3.

    Dxo Pure Raw - Notre avis

    Si vous avez déjà un flux de travail bien établi, PureRaw offre les meilleures améliorations d’image de DxO sans qu’il vous soit nécessaire d’utiliser leur propre application — PhotoLab — et c’est très malin ! DxO PureRAW traitera à merveille tous vos fichiers RAW afin que vous puissiez commencer vos retouches dans les meilleures conditions possibles, et sa simplicité ravira les photographes de tous niveaux.

    • Facilité d’utilisation

      4,5/5

      La prise en main rapide et la facilité d’utilisation rendent le logiciel accessible aux photographes de tous niveaux. De plus son utilisation individuelle, en plug-in Lightroom ou depuis l’explorateur de fichier, en font un excellent choix, quel que soit votre flux de travail.

    • Fonctionnalités

      4/5

      La promesse est tenue et le logiciel fait très bien ce qu’on lui demande. Certains concurrents offrent des paramètres plus poussés, mais au vu des résultats obtenus avec DxO, sont-ils vraiment nécessaires ? Un petit plus également pour la correction de perspective intégrée.

    • Performances

      5/5

      Le logiciel s’ouvre et exécute ce qu’on lui demande très rapidement. PureRAW tire parti de l’accélération GPU, et il détecte et se configure automatiquement en fonction de votre processeur graphique. Son utilisation depuis l’explorateur de fichier est également un gros avantage.

    • Prix

      3,5/5

      Dxo Pure Raw seul, reste assez cher, car vous aurez toujours besoin d’un logiciel supplémentaire pour le reste de vos retouches. À vous de voir si vous souhaitez l’intégrer à votre flux de travail grâce à sa version « Stand Alone » ou via le plug-in Lightroom, ou si vous préférez opter pour l’achat de la version Élite de DxO PhotoLab.

    • Rapport Qualité Prix

      4,5/5

      Malgré le prix, les performances et les résultats sont aux rendez-vous, ce qui justifie pleinement l’investissement si vous avez besoin de traiter régulièrement des photos à ISO élevés. Dxo Pure Raw, peut également vous permettre de redonner vie à d’anciens fichiers RAW que vous pensiez trop « mauvais ».

    • Note globale

      4,4/5

      Nous avons été impressionnés par la qualité du traitement Deep Prime de Dxo Pure Raw. Le logiciel est très performant et le fait de pouvoir l’utiliser seul permet une intégration, quel que soit votre flux de travail.

    Comment bien choisir son matériel photo ?

    Téléchargez notre eBook Gratuit

    Inclus une checklist du matériel photo à ne jamais oublier quand vous partez en expédition !
    Accéder au eBook

    Continuez la lecture :